rééducation posturale

La rééducation posturale, une méthode douce contre la douleur

Développée au début des années 1980 par le français Philippe Souchard et tenant son origine dans la méthode Mézières, la rééducation posturale globale (RPG) est une technique de kinésithérapie et de physiothérapie. Cette nouvelle méthode de traitement a pour fondement de rechercher et de se concentrer sur la cause de la pathologie plutôt que de simplement en traiter les symptômes.

La rééducation posturale s’est depuis répandue à travers le monde, amorçant un regard nouveau dans la prise en charge de la douleur des patients. Ainsi, s’appuyant sur une participation active du patient, la RPG s’attachera à assouplir les chaînes musculaires endolories de celui-ci.

Vous souhaitez en savoir plus sur la rééducation posturale ? Alors, cet article est fait pour vous.

Tonus musculaire et trouble postural

Afin de comprendre au mieux la rééducation posturale, il est nécessaire, au préalable, d’expliquer le principe de tonus musculaire. Le tonus musculaire correspond à la tension des muscles du corps alors qu’ils sont à l’état de repos.

Celle-ci, qui est une résistance à l’effet de la pesanteur, permet schématiquement au corps de ne pas s’effondrer sur lui-même. Elle se régule chez chacun par le biais du système nerveux.

Ainsi, la régulation du tonus musculaire se fait en fonction de notre adaptation à l’environnement. Notre cerveau adapte la posture de notre corps selon les expériences répétées que celui-ci traverse.

De ce fait, les douleurs et dysfonctionnements corporels ressentis trouvent leurs origines, selon l’approche de la rééducation posturale, dans un désordre du tonus musculaire prenant sa source au niveau du système nerveux régulateur. Le cerveau est donc à la base de la problématique rencontrée.

Des exercices neuromusculaires seront ainsi privilégiés plutôt qu’un simple travail de renforcement musculaire.

En résumé, le fondement de la rééducation posturale est de s’intéresser à la fonction statique du patient. De celle-ci dépend son équilibre, sa morphologie et donc sa posture. Cette thérapie s’attachera à étudier le corps dans sa globalité en s’intéressant aux chaînes musculaires entières plutôt que maillon par maillon.

La rééducation posturale, pour quelles pathologies ?

La rééducation posturale globale s’adresse aux personnes de tout âge, qu’elles soient sportives ou non. La RPG pourra être indiquée pour le traitement de pathologies diverses telles que la sciatique, les entorses cervicales, l’arthrose, les maux de tête, la scoliose ou encore les hernies discales.

Cette thérapie sera aussi préconisée pour une correction posturale de l’enfant, de l’adolescent ou de l’adulte. Chez le sportif, plus particulièrement, la rééducation posturale pourra aider contre des troubles articulaires dans des parties surutilisées. Il peut s’agir du coude pour le joueur de tennis ou le tendon d’Achille du coureur, par exemple. Par contre, la rééducation posturale est contre-indiquée pour les troubles d’origine infectieux et fiévreux, ainsi pour les pathologies de type néoplasies ou tumeurs.

L’objectif de la thérapie sera de gagner en souplesse en se libérant des raideurs articulaires. Deux périodes seront à distinguer lors du traitement opéré par le thérapeute. Une première phase, dite d’attaque, qui s’attachera à diminuer la douleur ressentie par le patient et se caractérisa par des séances plus rapprochées dans le temps. Elle sera suivie par la phase de gestion qui aura pour objectif la disparition complète des douleurs.

Déroulé des séances de rééducation posturale

La rééducation posturale est une thérapie douce et individuelle, prenant en compte les spécificités pathologiques de chaque patient. Les séances dureront une heure environ et se limiteront à une par semaine. Lors de celles-ci, on sollicitera les chaînes musculaires rétractées du patient. Cela se fera à l’aide de différentes postures ainsi que par un étirement graduel.

À ces étirements est associée une respiration, adaptée à chacun, ainsi qu’un travail manuel du thérapeute. La respiration tient une place centrale dans la rééducation posturale. En effet, celle-ci permet, durant les séances, de contribuer au relâchement musculaire.

Le travail du thérapeute permettra d’assouplir les tensions, de diminuer les compressions sur les articulations et de rééquilibrer la musculature du patient. L’objectif est de remonter jusqu’à la cause des symptômes afin de la faire disparaitre. Lors des séances, un dialogue constant avec le thérapeute permet d’orienter les soins prodigués. Durant les exercices, le patient est invité à maintenir les positions indiquées. Cela assure la prise de conscience et une intégration des bénéfices thérapeutiques.

Ainsi, la RPG est une thérapie active qui requière la participation des patients. Cette condition est fondamentale et est gage de durabilité des résultats obtenus. De plus, le thérapeute viendra, en complément des séances, conseiller le patient sur sa posture au quotidien et l’invitera à réaliser des petits exercices, chez lui, pour accélérer le soulagement des symptômes.