réducation du périnée

Tout savoir sur la rééducation périnéale

Le dysfonctionnement du plancher pelvien peut affecter les personnes à n’importe quel moment de leur vie, et ce, peu importe qu’il s’agisse d’un homme ou d’une femme, même si cette dernière est plus souvent touchée.

Les effets de ce problème sont parfois si gênants que des problèmes d’ordre psychologique, comme l’anxiété, peuvent apparaitre chez la personne concernée. En conséquence, on ne sent pas capable d’en discuter avec ses proches et même avec son médecin.

Cependant, il est possible d’avoir recours à la rééducation périnéale afin de résoudre ces dysfonctionnements liés au plancher pelvien, ce qui aidera grandement à améliorer la qualité de vie de la personne.

Localisation et rôle du plancher pelvien

Le plancher pelvien fait partie des nombreux groupes de muscles qui forment le corps. Situé au fond du bassin, on le trouve autour du vagin et l’anus pour les femmes et du scrotum à l’anus chez les hommes. Le plancher pelvien assure les fonctions suivantes :

  • Contrôler l’urine, la défécation et les gaz.
  • Soutenir la vessie pour les deux sexes et l’utérus chez les femmes.
  • Garantir les rapports sexuels : l’orgasme chez la femme et l’érection chez l’homme.
  • Maintenir la posture, les muscles abdominaux et lombaires.

Les symptômes d’un dysfonctionnement du plancher pelvien

Les problèmes du plancher pelvien apparaissent lorsque ses muscles s’affaiblissent, deviennent spastiques ou tendus. Cela peut être dû à l’âge, une maladie comme l’endométriose, certains sports, un accouchement, une chirurgie ou d’autres problèmes génétiques. Ils s’accompagnent alors des symptômes qui suivent :

  • Incontinence urinaire et forte envie d’uriner.
  • Incontinence urinaire à l’effort : qui apparait lorsque la personne rit, éternue, court ou tousse.
  • Rétention urinaire avec douleurs et incapacité de remplir/vider complètement la vessie ou les intestins.
  • Prolapsus des organes : les muscles du plancher pelvien deviennent trop lâches, descente de la vessie, de l’utérus ou du rectum.
  • Douleurs au moment de la défécation avec constipation ou fuite fécale de selles solides, de gaz ou de mucus.
  • Douleurs au niveau des articulations pelviennes.
  • Tensions entraînant des douleurs chroniques au niveau du dos, de l’abdomen, des hanches et des fesses.
  • Douleurs au niveau des organes génitaux.
  • Douleurs lors de l’examen au spéculum et l’insertion de tampon.
  • Douleurs lors des relations sexuelles.
  • Dysfonctionnement érectile et diminution/suractivité des symptômes d’excitation.

Les personnes présentant un ou plusieurs de ces symptômes devraient consulter un professionnel au plus vite. Le fait de consulter votre médecin ne signifie pas que vous êtes nécessairement sujet à ce type de dysfonctionnement, mais cela vous aidera à savoir au juste de quoi vous souffrez.

Déroulement du traitement

Rééduquer le plancher pelvien permet de le rendre à nouveau fonctionnel. L’efficacité de cette méthode a été démontrée dans de nombreuses conditions. Les traitements dépendent de la nature des problèmes. Des examens et tests seront ainsi menés dont un bilan physique manuel sur le vagin ou le rectum.

Durant ces analyses, le médecin pourra déterminer si, lors de la contraction, le corps se sert du bon muscle et jusqu’où il peut maintenir cette fonction sans se fatiguer.

Le traitement approprié sera ensuite élaboré selon les résultats. On peut rencontrer divers traitements du dysfonctionnement du plancher pelvien.

La rééducation des muscles du plancher pelvien

Elle se compose de séries d’exercices qui vont venir renforcer ou détendre les muscles pelviens. On peut, par exemple, citer les exercices de Kegel, les exercices du tronc et Pilates. Ces derniers améliorent la posture et renforcent le tronc, ce qui aide le plancher pelvien à retrouver son tonus et stabiliser la région lombaire.

Vous allez donc apprendre des exercices spécifiques qui peuvent être intégrés dans vos activités quotidiennes et sportives. Néanmoins, pour vous assurer d’exécuter correctement ces exercices, il est préférable de vous faire suivre personnellement par votre physiothérapeute lors de la pratique de ces exercices.

Les traitements manuels

Ces traitements englobent les techniques internes et externes dans le but de soulager la douleur et éradiquer le problème de dysfonctionnement du plancher pelvien. Pour ce faire, ces traitements incluent :

  • La mobilisation des tissus mous pour remodeler le tissu cicatriciel.
  • La libération myofasciale qui stimule des points gâchettes dans les muscles du plancher pelvien responsables de la propagation de la douleur vers d’autres zones.
  • Le massage des tissus profonds.
  • La compression acoustique myofasciale : elle utilise des ondes sonores focalisées afin de traiter le fascia et les muscles en profondeur.
  • Les mobilisations urogénitales, articulaires et nerveuses ainsi que la pression des points gâchettes.
  • La manipulation des tissus conjonctifs et la mobilisation viscérale.

L’usage d’appareils de rééducation

Parmi les appareils les plus utilisés pour soigner le dysfonctionnement du plancher pelvien se trouve le biofeedback. Il est constitué d’électrodes qui permettent de contrôler l’activité des muscles pelviens : force, tonus au repos, contraction ou détente. Les résultats obtenus vont aider à mettre au point des stratégies et des exercices personnalisés afin de rééduquer les muscles dysfonctionnels.

Dans le cas de la stimulation électrique, il s’agit d’émettre un faible courant électrique léger pour stimuler un muscle à se renforcer. Ces stimulus sont indolores. En cas de vessie hyperactive, elle peut être traitée par la stimulation électrique transcutanée et les ultrasons dans le but de soulager la douleur.

L’acupuncture peut également être utilisée pour soulager les douleurs pelviennes. Elle consiste à placer ou insérer de fines aiguilles le long des points gâchettes afin de soulager les douleurs et rendre saine la fonction musculaire.

Enfin, certains traitements utilisent le laser à faible intensité. Cet appareil se sert de la lumière sans chaleur pour entraîner le renouvellement cellulaire des muscles. Il peut être adapté pour guérir les tissus, même les plus sensibles.

Rééducation sur le mode de vie

Ce sont des conseils qui portent sur le style de vie : la façon dont vous vous asseyez, les exercices à privilégier, l’alimentation, etc. On vous dispensera aussi des recommandations sur les techniques de respiration profonde faisant appel au diaphragme et de relaxation qui vont vous aider à mieux gérer vos maux.